Les avancées de la recherche Innoviris

La recherche Innoviris continue ses réflexions et actions. Faisons le point sur le travail mené plus particulièrement avec le groupe occupant et le groupe travailleur.

Les avancées du groupe occupant

Depuis le mois d’avril, le groupe de recherche composé d’occupants travaille sur plusieurs axes afin de développer l’usage de la convention temporaire en région bruxelloise. Pour rappel, les objectifs de la recherche sont au nombre de trois : la mutualisation des connaissances ; de la viabilité économique des occupations temporaires et de la création d’un espace d’échange entre les différents acteurs. Partant de là, le groupe des occupants s’est d’abord rassemblé autour de la mutualisation des savoir-faire et connaissance, notamment avec la création d’un bureau inter-occupation à la Poissonnerie ; d’un intranet permettant de stocker des documents et d’échanger entre occupations et enfin de la mise sur pied d’un festival inter-occupation pour le mois de septembre-octobre (date finale à venir).

Les vacances d’été arrivent à point nommé pour faire le bilan de ces premières avancées et la rentrée permettra de réfléchir aux prochaines actions liées aux autres objectifs.

Les tables rondes du groupe travailleur

En plus des ateliers participatifs à destination des habitants, deux tables rondes ont été organisées afin d’identifier ce que les travailleurs.euses du secteur associatif pensaient de l’occupation temporaire de bâtiments vides. Après avoir évalué ce type d’occupation (points forts, faiblesses et clés de réussite), les participants ont proposé des pistes de solution pour dépasser les obstacles que rencontre ce type d’habitat. La mise sur pied d’un service technique (ou d’un bureau d’appui technique) a notamment été avancée pour accélérer et sécuriser les hébergements temporaires. Rendez-vous le 27 septembre à 14h, dans les locaux de la FéBUL, pour passer aux choses concrètes !