CoCoLo, quel avenir ? | Rencontre avec Madame Ben Hamou

Le 10 décembre dernier, c’était un événement tout particulier pour les délégué.e.s CoCoLo de la région bruxelloise. Ces locataires engagé.e.s dans le dispositif depuis 2017 (et plus longtemps pour d’autres), ont pu rencontré la nouvelle Secrétaire d’État au logement et à l’égalité des chances, Madame Nawal Ben Hamou. Une rencontre fortement appréciée et riche en échanges sur l’avenir du dispositif. 

Les délégué.e.s CoCoLo ont pu présenter leur manifeste, une publication qui compile des propositions d’améliorations du dispositif, fruit d’une réflexion menée tout au long de l’année. Madame Ben Hamou a également pu leur faire part de sa vision et ses intentions à l’égard du dispositif. 

Une relative inquiétude existe parmis les délégué.e.s CoCoLo quand à leur avenir, en tant que groupe local et en tant que dispositif régional. Le dispositif CoCoLo a démontré sa capacité à maintenir des habitants dans une dynamique d’action collective et à rassembler les volontés positives des uns et des autres dans l’optique d’améliorer leur cadre de vie. A partir de l’accompagnement que nous, la FéBUL,  développons depuis le début du dispositif, nous avons également constaté des dysfonctionnements nuisant à la poursuite de cet objectif. 

Nous restons convaincus qu’il est indispensable de favoriser les initiatives populaires en parallèle aux structures associatives et/ou professionnelles du travail social. En effet, une structure composée d’habitants qui se situe en dehors du système salarial et qui est composée de personnes, elles-mêmes touchées par les problématiques qu’elles veulent mettre en lumière, est un atout majeur à préserver. Il devrait être, selon nous, envisagé en complémentarité avec les travailleurs sociaux de terrain (PCS, SASLS, SISP). Partant du fait que les habitants sont experts de leurs quartiers, ces derniers ont un angle d’approche tout à fait pertinent qu’il convient de valoriser tel que le dispositif CoCoLo le permet. 

Nous avons bon espoir que nous pourrons travailler ensemble avec le cabinet de Madame Ben Hamou pour construire un dispositif participatif plus en phase avec la réalité du terrain et les besoins des habitants des logements sociaux de Bruxelles.