La FéBUL a participé à la fête annuelle de SOS Migrants

Le 14 décembre dernier, la Fébul a participé à la fête annuelle de SOS Migrants qui avait choisi comme thème de débat "le droit au logement pour tous". Ce moment a été l'occasion de rappeler que le droit au logement est universel. Nous connaissons tous la crise du logement abordable, la discrimination à la location pour les personnes les plus en difficultés économiquement. 

Nous connaissons moins ou nous ne voulons pas voir la grande difficulté des migrants sans frontières et surtout sans papiers. Pour eux, pas d'autres solutions que le squat sauvage, les grandes occupations politiques ou le réseau de la plateforme citoyenne. 

Dans tous les cas, ne pas avoir un lieu privé décent que l'on peut investir plus qu'une nuit, ou quelques semaines, contribue à fragiliser les personnes. 

La Voix des Sans Papiers (VSP) appelle à l'aide à un logement durable, à la solidarité et surtout à encore plus de mobilisation solidaire. Pour ne pas déforcer l'action politique, VSP souhaite rester en grand groupe, et plaide pour un lobbying intense pour obtenir un lieu d'occupation stable et de longue durée. Ce ne sont pas les bâtiments qui manquent, c'est de la responsabilité politique forte et courageuse!

Mémorandum du RBDH en vue des élections régionales du 26 mai 2019

C’est l’occasion pour le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat (RBDH) de revenir sur ses principales revendications, qui découlent toutes du droit pour chacun et chacune de se loger décemment, à un prix abordable. Le document se base sur quatre choix fondamentaux, pour une meilleure politique du logement en région bruxelloise, décliné en 7 propositions concrètes. Il serait trop long de vous résumer tout ceci en quelques lignes, mais nous ne pouvons que soutenir la plate-forme  dans sa démarche, la FéBUL allant dans le même sens : nous allons sortir notre manifeste dans les semaines qui viennent… Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de cette initiative lorsque le document sera finalisé.

Mais laissons la parole au RBDH, via quelques extraits de l’introduction de leur Mémorandum 2019 :

« Disposer d’un logement décent et abordable est une préoccupation majeure pour la plupart des familles bruxelloises. Les prix de location et de vente à Bruxelles continuent d'augmenter.  Pourtant, un tiers des Bruxellois doit vivre avec un revenu inférieur au seuil de risque de pauvreté 1 ».   

« Les 52 associations-membres du Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l’Habitat œuvrent au quotidien pour soutenir les Bruxellois qui sont à la recherche d’un logement décent et abordable. Cela via un accompagnement social, des conseils juridiques, des conseils de rénovations, une offre de logements, la mise en place de projets innovants… »

« Mais l’écart grandissant entre les faibles revenus des Bruxellois et la forte hausse des prix de location et de vente, combinés avec une offre de logements sociaux insuffisante, conduit plusieurs dizaines de milliers de ménages bruxellois à habiter des logements inadaptés à leur composition familiale, insalubres et/ou trop chers, les amenant à consacrer souvent bien plus du tiers de leurs revenus au paiement d’un loyer ou au remboursement d’un prêt hypothécaire. La politique du logement bruxelloise de ces 20 dernières années n’a pas pu inverser fondamentalement cette insoutenable crise du logement. »

« Dans les années à venir, la pression sur le marché du logement à Bruxelles continuera même à s’accroître. Le Bureau de planification prévoit que le nombre de ménages bruxellois augmentera d’environ 3.500 par an d’ici 2040. » 

« Les politiciens bruxellois se trouvent aujourd’hui devant un défi de taille : réussir enfin à renverser la crise du logement. Ceci n’est possible que si des choix fondamentaux sont faits. »

Toutes les informations en cliquant sur le lien suivant: http://www.rbdh-bbrow.be/spip.php?rubrique240&lang=fr

_____

Baromètre du bien-être 2017, Observatoire de Bruxelles sur la santé et le bien-être.

 

Retour sur la soirée de fin d'année des CoCoLo

Le 10 décembre 2018, le groupe InterCoCoLo a inauguré sa première rencontre de fin d’année rassemblant tous les CoCoLo actifs dans neuf sociétés de logements de la région bruxelloise. Les acteurs les soutenant – SLRB, SISP, PCS et Syndicat des Locataires - y étaient également invités. L’enjeu ? Réfléchir aux manières d’améliorer le dispositif en vue des élections régionales de mai 2019. 

La FéBUL a initié la formation d’un groupe InterCoCoLo en 2009 afin de pouvoir offrir aux délégué.e.s qu’elle accompagne un endroit où peut se développer une réflexion collective sur le dispositif. 

Exerçant actuellement son 4ème mandat, le dispositif a déjà évolué depuis ses débuts et doit nécessairement continuer à être évalué afin de mieux coller aux réalités de terrain mais surtout de permettre à chaque groupe d’avoir un réel poids dans les décisions prises par la société de logement et contribuer ainsi à l’amélioration des conditions de vie du logement social à Bruxelles.   

1 an après le début de leur mandat le 25 mars 2017, les CoCoLos avaient exprimé l’envie de repenser l’encadrement légal émanant du Règlement d’Ordre Intérieur pour les CoCoLo élus le 25 mars 2017 et pour le CoCoLo élu le 1er décembre 2018. Dans quel but ? Pointer les difficultés inhérentes au texte, et faire des propositions de changements qui pourraient simplifier la réalisation de leurs missions. 

Deux réunions de l’année 2018 ont été entièrement consacrées aux discussions autour du texte. Une autre réunion a été consacrée à la valorisation du dispositif, en utilisant le site internet mis en place par la FéBUL, www.cocolobru.be. Des changements seront opérés dans le courant du premier trimestre 2019. Enfin, une dernière réunion a servi à organiser la rencontre du 10 décembre dernier.  

Lors de cette rencontre, les CoCoLo ont présenté les projets menés sur chacun de leurs sites durant l’année 2018. En parallèle, des panneaux invitaient les participants à s’exprimer sur l’état des relations avec les différents acteurs entourant le dispositif (SISP, SLRB, réseaux locaux)  mais aussi sur les difficultés ou non de remplir les 4 missions qui leur sont assignées. Ces pistes de réflexion seront reprises dès la première réunion InterCoCoLo (4 février 2019) afin de constituer un cahier de propositions à adresser au prochain Cabinet régional en charge de la matière du logement.  Nous vous tiendrons bien sur au courant de l’avancée de cette intiative... 

 

 

PCS : perspectives 2019

Le vendredi 14 décembre dernier, nous avons procédé à l’évaluation des formations de l’année à destination des travailleurs PCS et SISP. L’occasion également de se pencher sur le programme de l’année à venir.

Afin de clôturer l’année 2018, nous avons proposé aux travailleurs des SISP et PCS la traditionnelle évaluation de fin d’année en passant en revue toutes les formations et échanges de pratique qui ont été proposés durant l’année. C’est un moment important de prise de recul afin d’avoir une vision d’ensemble sur le programme de l’année écoulée. Tant au niveau de la forme que du contenu, les travailleurs ont été amenés à s’exprimer librement. C’était également l’occasion de se pencher sur l’année à venir car en effet, nous nous inspirons des idées et recommandations émises par les travailleurs afin d’établir le programme de formations à venir et de répondre ainsi aux besoins des travailleurs. 

2019 s’annonce d’emblée riche, tant au niveau de la forme que de la pluralité des thématiques suggérées. Un calendrier de formations sera prochainement mis en ligne.

Pour conclure, il convient de rappeler que notre mission est de soutenir et d’accompagner  les travailleurs de terrain à travers leurs questionnements et leurs réflexions et ce toujours dans une vision progressiste du travail social collectif et communautaire.

Un nouveau projet intergénérationnel en région bruxelloise...

Ce projet va voir le jour sur la commune de Molenbeek, chaussée de Ninove 122, pour un total de (probablement) 3 studios et 3 appartements. L’immeuble a été racheté dans le cadre du volet 2 du contrat de quartier « Ecluse-Saint-Lazare »  Le promoteur est l’asbl Livingstones, avec comme gestionnaire l’AIS Quartiers. Pour rappel, les trois Agences Immobilières Sociales qui sont à l’initiative de LivingStones sont l’asbl Baita, l’asbl IRIS et l’asbl Quartiers. Ce sont des A.I.S. bruxelloises, bilingues, dynamiques et indépendantes qui disposent à ce jour de plus de 500 logements en gestion. Elles sont spécialisées dans la rénovation et l’amélioration de logements pour les louer ensuite dans une finalité sociale.. 

Phase par phase…

Nous ne sommes encore ici que dans la phase de préparation, le permis d’urbanisme n’ayant pas encore été introduit. C’est l’occasion pour les différents partenaires de se mettre autour de la table et de discuter des plans proposés par le bureau d’architecture, cogiter sur la manière la plus optimale d’agencer l’espace. Ces sont des discussions passionnantes pour celui qui a la chance d’y participer ! Il est toujours intéressant d’avoir l’avis de plusieurs personnes pour envisager les qualités ou les désavantages de telles ou telles propositions, que ce soit le placement d’un espace vélo ou la hauteur d’un plafond. En effet, l’existence de l’un peu changer la disposition de l’autre, et inversement…

Quand le projet architectural aura fait unanimité au sein des partenaires, il sera soumis à la commune pour l’obtention du permis d’urbanisme. Nous n’envisageons pas une entrée des locataires avant 2020. 

Qui seront les locataires?

Les locataires seront  inscrits comme candidats-locataires auprès de l’asbl « Union des Locataires du Quartier Nord » (ULQN), association membre de l’AIS Quartiers. Les travailleurs de l’ULQN réaliseront l’accompagnement social communautaire et individuel des locataires, avec la FéBUL comme  expert méthodologique. Un espace dédié à la vie communautaire sera réalisé au rez-de-chaussée de l’immeuble. 

Un grand jardin…

Le 122 chaussée de Ninove possède un magnifique jardin qui sera également accessible aux enfants de la crèche située à coté, cette crèche ayant été associée au projet dès le début des discussions. 

Les lecteurs de l’InfoBUL seront bien évidemment avertis quand une avancée majeure aura été réalisée dans ce magnifique projet.